Qu’est un stéthoscope ?

Qu’est un stéthoscope ?

Un stéthoscope est un instrument qui amplifie des sons. Ceci est possible parce que la membrane d’un stéthoscope connaît une superficie plus grande que celle du tympan humain. Le trajet de la membrane vers le tympan est hermétiquement fermé. Des vibrations de la membrane sont transmises sur le tympan de l’utilisateur. Dans la médicine, une stéthoscope est utilisé par les médecins comme instrument de diagnostic pour l’évaluation du cœur et des poumons entre autres. Le mot ‘stéthoscope’ vient du Grec ‘stèthos’ qui veut dire poitrine.

 

Histoire du stéthoscope

Le stéthoscope a connu un développement intéressant. Les étapes les plus importantes pour aboutir au stéthoscope actuel (électronique) se trouvent ci-dessous en chronologie

René Laennec a inventé le stéthoscope en 1816. Il ressemblait à une corne et était faite en bois. Le modèle à tubulure simple de Laennec a été dépassé en 1851 par un stéthoscope à double tubulure de Arthur Leared. Un an plus tard, en 1852, George Cammann a perfectionné le modèle de Leared et il l’a préparé pour production commerciale. Cammann a écrit beaucoup sur le stéthoscope en tant qu’instrument diagnostique.

Dans les années ’40 du 20ème siècle, Sprague et Rappaport ont conçu un nouveau type de stéthoscope. Ils ont conçu un modèle qui permettait d’écouter les poumons d’un côté (le système respiratoire) et par l’autre côté il était possible d’écouter le cœur (le système cardiovasculaire). Ce stéthoscope est rapidement devenu standard. Le Sprague-Rappaport était fabrqué par Hewlett-Packard. La division médicale de Hewlett-Packard, Agilent Healthcare, a été reprise plus tard par Philips. La division médicale de Philips, Philips Medical a laissé tomber le modèle en 2004.

Plusieurs ajustements ont suivi jusqu’en 1960, quand le Docteur David Littmann, professeur au Harvard Medical School, a introduit un nouveau stéthoscope qui était plus léger et qui présentait de meilleures prestations acoustiques. Plus tard dans les années ’70, 3M Littmann a introduit une membrande de matériel extra dur en synthétique. La membrane était flexibe au bord. Par une pression sur le pavillon, la partie de la membrane qui vibrait pouvait être rendue plus petite. Ceci permet d’entendre des fréquences hautes. Quand la pression sur le pavillon diminue, la superficie de la membrane qui vibre s’agrandira. Alors on entendra les fréquences basses.

Encore plus tard, 3M Littmann a développé la tubulure avec conduit interne double.

 

Types de stéthoscopes

Stéthoscopes acoustiques

Ce type est le plus connu chez les gens. C’est le stéthoscope traditionnel qui permet à la membrane de capter le bruit. Via le pavillon des ondes de pression acoustiques sont transmises au tympan. Le bruit est amplifié parce que la membrane a une superficie plus grande que le tympan humain. Il y a des stéthoscopes à tubulure simple et des stéthoscopes à tubulure double. Les stéthoscopes à tubulure double ont un lumen interne double.

Stéthoscopes électroniques

Un stéthoscope électronique peut amplifier les bruits. Un stéthoscope électronique enregistre le bruit de différentes façons. La façon la plus simple est de placer un microphone dans le pavillon. Ceci n’éliminera pas les bruits ambiants. Une autre façon est la traduction du bruit en signale électrique, à l’aide d’un cristal piézo-électrique. Ce cristal est en contact avec la membrane.